FFO#10 | Le Before du Festival ● « 2 x 10 ans d’âge »

  • Vendredi 24 mai 2019 | 18h00 : Ouverture du site | 19h00 : Concert 1 | 20h00 : Projection | 21h30 : Concert 2 | 00h00 : Fermeture du site
  • La Ferme du Quincé à Rennes | Accès : cf. plus bas
  • Prix Libre | Bar sur place (CB acceptée) | Possibilité de griller sa propre bidoche/ses petits légumes (si vous venez avec !)

C’est un peu leurs noces d’étain. Il faut dire que ces deux-là – Equinok Films et Courts en Betton –, du haut de leur 10 ans d’existence, fricotent depuis un petit moment… Si leur timide liaison commence dès les premières heures courts-en-bettonnaises avec plusieurs films equinokiens en sélection sur Festival du film de l’Ouest, elle s’est passionnellement envolée sur les plateaux de tournage : à la conquête de l’Ouest en 2018, avec le western costarmoricain Gargantua de Léo Dazin et, sans jamais perdre le nord cette année, avec la folie morbihannaise Le Péril jaune de Thibault Le Goff et Owen Morandeau. S’il faudra s’armer de patience pour découvrir le film lors de la clôture du Festival, le binôme dévoilera tout de même – en avant-première – leur Désir. La programmation est complétée avec deux films autoproduits, tournés par des Rennais et ayant marqué la dernière édition du Festival en 2018 à coups de Prix : The big guys is here d’Antoine Hervé (Grand Prix du Jury) et La Fuite de Damien Stein (Prix Bretagne Tout Court). Le tout rythmé par deux concerts – avec Antoine Garrec, déjà bien connu du Festival, et Inuit Adieu – dans un lieu bucolique, La Ferme du Quincé, foyer de l’association Houraillis (Festival Vacarme !) qui nous y accueille chaleureusement. Presque tout sera permis avec un bar, un barbecue mis à disposition et, peut-être, un lancer de bouquet. Même s’il pleut, ça restera toujours heureux.

 Au programme :

18h00 | Ouverture du site

19h00 à 20h00 | Concert : Antoine Garrec

20h00 à 21h00 | Projection : 4 courts-métrages en présence de plusieurs réalisateurs (cf. programmation ci-dessous)

21h30 à 22h30 | Concert : Inuit Adieu

00h00 : Fermeture du site

 Accès à La Ferme de Quincé :

À vélo : Quartier Beauregard, Boulevard de la Robiquette

En bus : Ligne C4 | Arrêt Dulac ou Grand-Quartier

En voiture : Parking Centre Commercial Grand Quartier (à 3 minutes) | Attention : Voitures interdites dans l’impasse

Plan d’accès : Cliquez sur l’icône ci-dessous !

ACCES_FERME_QUINCE

 Événement Facebook

En partenariat avec :

04-equinok

 

CeB_FFO_2018_SCREEN_LA_FUITEb

LA FUITE Damien Stein

Lieu de tournage : Ille-et-Vilaine
Autoproduction
Fiction | Comédie fantastique | 2017 | 7'21''
Ne réalisant pas que son couple touche à sa fin, Dorian vit son chômage entre bidouilles musicales et lecture dans les bars. Des phénomènes étranges vont alors troubler son quotidien.

BIO DU RÉALISATEUR :
Issu d’une formation universitaire, Damien a fait ses premiers projets en indépendant. Il tourne des clips et des projets courts. En 2017, il réalise son premier documentaire.

ℹ : Il s'agit du 5ème court-métrage de Damien Stein sélectionné sur le Festival. En 2018 (9ème édition), il a obtenu le Prix Bretagne Tout Court pour LA FUITE et le Prix KuB pour son clip HOW COME.
CeB_FFO_2018_SCREEN_GARGANTUA

GARGANTUA Léo Dazin

Lieu de tournage : Côtes-d'Armor
Production : Equinok Films (Rennes) et Courts en Betton (Betton)
Fiction | Western | 2018 | 14'
Au cœur d’une forêt sévit un hors-la-loi. Le shérif et sa bande viennent arrêter le bandit qui n’est autre que Gargantua…

BIO DU RÉALISATEUR :
Après des études de médecine à Lille au cours desquelles il finira par gérer une maison de tolérance, Léo s'éprend de l'une de ses protégées et s'envole pour Tanger où, avec sa femme, ils se reconvertissent dans la vente de nougat artisanal. Entre l'import-export et quelques cours de pilote d'avion, Léo réalise des films.

ℹ : GARGANTUA est la première coproduction de Courts en Betton. Léo Dazin, qui avait également réalisé le teaser de la 8ème édition du Festival, a été sélectionné plusieurs fois sur le Festival avec le court-métrage LE CONSERVATEUR (2015, 6ème édition) et 2 clips : EMMÈNE-MOI (2016, 7ème édition) et COMBAT ORDINAIRE (2017, 8ème édition).
CeB_FFO_2018_SCREEN_THE_BIG_GUY_IS_HERE

THE BIG GUYS IS HERE Antoine Hervé

Lieu de tournage : Chine
Autoproduction
Documentaire | Drame mafieux | 2017 | 15'
Un huis clos improbable ponctué de flash-back dans l'ambiance mafieuse de la campagne du Hebei (Chine) pendant le nouvel an chinois.

BIO DU RÉALISATEUR :
Antoine Hervé est né en 1991 à Rennes. Il a notamment été le directeur artistique du festival Shadows et consultant pour le festival Visions du Réel. Il réalise les courts métrages SUIVRE GU TAO : CHRONIQUE D'UN HIVER en 2016 et THE BIG GUYS IS HERE en 2017.

ℹ : Antoine Hervé obtient le Grand Prix du Jury du Festival du film de l'Ouest en 2018 avec THE BIG GUYS IS HERE. On retrouvera Antoine Hervé lors de la clôture du Festival, avec l'un des documentaires réalisés pendant le tournage de LE PÉRIL JAUNE de Thibault Le Goff et Owen Morandeau.
Avant-première
CeB_FFO_2019_COM_SCREEN_DESIR

DÉSIR Thibault Le Goff et Owen Morandeau

Lieu de tournage : Sarthe
Production : Equinok Films (Rennes)
Fiction | Road movie érotique et culinaire avec des gamins | 2019 | 18'18''
Sous un soleil caniculaire, Théophile, 10 ans, s’éprend de la jeune femme en lingerie sur l’affiche publicitaire d’un arrêt de bus. L’Amour… Menés par son bavard et nouvel ami Victor, les deux enfants se lancent à la recherche de la jeune femme…

BIO DES RÉALISATEURS :
Thibault est un enfant sauvage ayant grandi dans une meute près de Paimpol. Rescapé des combats clandestins, il devient acteur, metteur en scène, pilote, cinéaste et administrateur. Des suites d'une arrestation, il rencontre Owen en cellule, dans une cale de bateau. Ils décident alors de faire des films ensemble.

ℹ : Thibault Le Goff et Owen Morandeau présenteront, en clôture du Festival du film de l'Ouest, leur nouveau court-métrage LE PÉRIL JAUNE co-produit avec Equinok Films et Courts en Betton. On avait notamment découvert le binôme avec LA VILLE S'ENDORMAIT en 2015 (6ème édition) qui avait obtenu la Mention spéciale du Jury de la Presse.