FFO#10 | Soirée de clôture : Remise des Prix et Le Péril Jaune

  • Dimanche 16 juin 2019 | 19h00 à 20h15 : Remise des Prix + Projection 1/2 | 20h15 à 21h15 : Concert | 21h15 à 22h15 : Projection 2/2
  • Cinéma Le Triskel à Betton
  • En présence des réalisateurs et d'une grande partie de l'équipe de Le Péril jaune

 Accessibilité :

Salle de cinéma accessible aux personnes à mobilité réduite.

Projection accessible aux personnes malentendantes équipées d’un appareil auditif avec l’option T.

 Pour de plus amples informations sur l’accessibilité du Festival, rendez-vous ici.

 

© Associations Courts en Betton / Equinok Films

© Associations Courts en Betton / Equinok Films

Après la traditionnelle Remise des Prix qui distinguera les films présentés en compétition, le Festival clôture sa 10ème édition par une récidive : une nouvelle coproduction avec Equinok Films, Le Péril jaune, folie morbihannaise orchestrée par le duo Le Goff-Morandeau. Il faut dire qu’avec ces deux-là, qu’on avait découverts avec le tant culotté La Ville s’endormait en 2015, il fallait s’attendre à tout. Ou à presque rien. Et pour cause : ni synopsis ni scénario. Seulement 3 éléments pour amorcer un tournage sous forme de résidence : un titre (Le Péril jaune, donc), un lieu (un bar à Auray) et une poignée de comédien·ne·s. Qu’il soit jaune – pour nous, c’était la couleur du Festival ; pour eux, c’était un verre de pastis –, le péril se trouvait bien là. Mais on y est allé·e·s (nous sommes bien plus fous·folles qu’eux). Avec un plan B, tout de même : à défaut de savoir dans quoi Courts en Betton s’embarquait, 3 documentaristes, qui se sont échelonnés durant tout le tournage du film, vont livrer leur propre point de vue en dernière partie de soirée : Fabien Le Bourlès, Antoine Hervé (The Big Guys is Here, Grand Prix du Jury du Festival en 2018) et Antoine Garrec (Le Gang des DS, présenté en clôture du Festival en 2017). Et ça risque de piquer pour toute l’équipe du film même si, au moment où nous bouclons ces lignes, nous n’avons encore rien vu. Mais ce n’est pas grave : Rouge Gorge, qui a prêté sa musique au film, tentera de nous réchauffer entre les deux projections. Histoire de penser, déjà, à l’année prochaine…

 Séance en présence des réalisateurs et d’une grande partie de l’équipe du film.

 Au programme :

19h00 à 20h15 | Remise des Prix + Projection de Le Péril jaune

20h15 à 21h15 | Concert de Rouge Gorge (+ d’infos)

21h15 à 22h15 ] Projection des documentaires issus du film Le Péril Jaune

 

Séance 1/2
CeB_FFO_2019_COM_SCREEN_LE_PERIL_JAUNE

LE PÉRIL JAUNE Thibault Le Goff & Owen Morandeau

Lieu de tournage : Morbihan (Auray)
Production : Equinok Films (Rennes) et Courts en Betton (Betton)
Fiction | Comédie | 2019 | 22'
"Moi j'aime pas les alcools forts, les whisky, les rhums et toutes ces conneries.
Ça arrache la gueule, c'est dégueulasse.
Mais ça... Ça tu l'sens pas v'nir, et t'es pété en moins de deux !"

BIO DES RÉALISATEURS :
Thibault est un enfant sauvage ayant grandi dans une meute près de Paimpol. Rescapé des combats clandestins, il devient acteur, metteur en scène, pilote, cinéaste et administrateur. Des suites d'une arrestation, il rencontre Owen en cellule, dans une cale de bateau. Ils décident alors de faire des films ensemble.

ℹ : On avait notamment découvert le binôme avec LA VILLE S'ENDORMAIT en 2015 (6ème édition) qui avait obtenu la Mention spéciale du Jury de la Presse.
Séance 2/2
CeB_FFO_2019_COM_SCREEN_ON_EST_JAMAIS_VRAIMENT_SEUL

On est jamais vraiment seul. Fabien Le Bourlès

Lieu de tournage : Morbihan (Auray)
Production : Courts en Betton
Documentaire | 2019 | Durée : 22'
L'audacieux tournage d'un film dont le récit s'articule et s'improvise au rythme des doutes, des discussions et des répétitions.
Séance 2/2
CeB_FFO_2019_COM_SCREEN_SILENCE_CA_TOURNE

SILENCE, ça TOURNE. Antoine Garrec

Lieu de tournage : Morbihan (Auray)
Production : Courts en Betton
Documentaire | 2019 | Entre 10' et 30'
Une nuit de Février 2019, j'ai rencontré Paco à Auray (au Mamm Douar Kafe). Trois soirs plus tard, j'ai rencontré Nelly à Rennes (au Balzac). Ces deux rencontres filmées se font plus ou moins écho.